Sous-titrage Multilingue : Traduction Audiovisuelle

SOUS-TITRAGE-0

Avec plus de 40 Langues proposées et un réseau de près de 200 Traducteurs Audiovisuels de différentes Nationalités, notre laboratoire est spécialisé dans le Sous-titrage Multilingue de vidéos institutionnelles, documentaires et fictions.

Contrairement à la traduction littérale, la Traduction Audiovisuelle est soumise à des contraintes (audio et vidéo) caractérisées par le temps de lecture des sous-titres. Le sous-titrage nécessite une traduction qui doit être adaptée tout en gardant le sens, afin d’éviter d’avoir des sous-titres trop longs, que l’on n’aurait pas le temps de lire entièrement.

REPERAGE, TRADUCTION ET ADAPTATION

Pour garantir la meilleure qualité de nos Adaptations, nos Traducteurs travaillent exclusivement vers leur langue maternelle

INCRUSTATION
ET ENCODAGE

Les Sous-titres sont Incrustés dans le fichier Vidéo, il est possible de livrer également des formats SRT, XML, etc…

Découvrez une courte présentation de notre plateforme de validation de sous-titres SOUS-TITRAGE.NET :

En savoir plus…

Média Solution propose le sous-titrage de vos fichiers vidéos vers plus de 40 langues différentes.

Le sous-titrage vidéo professionnel doit répondre à plusieurs normes. La première d’entre elles étant le temps de lisibilité des sous-titres (liée à la longueur et à la durée des sous-titres). On considère qu’un spectateur moyen est en mesure de lire une lettre en 1/12èmedeseconde soit 15 caractères par secondes. Cette donnée de lisibilité permet de calculer le nombre de caractères que l’adaptateur peut utiliser pour un temps à l’écran donné.

Le sous-titrage dépend de normes préétablies qui définissent le temps d’apparition minimal (1 seconde) et maximal (5 secondes) d’un sous-titre, le nombre de caractères par ligne, les données typographiques, ainsi que le placement des sous-titres en fonction des changements de plans. Ces normes varient selon le mode de diffusion de la vidéo.

En tenant compte d’une vitesse de déroulement de la vidéo à 25 images par secondes, on considère en moyenne qu’il ne faut pas excéder 40 caractères par ligne. Notez que dans le milieu du sous-titrage, le mot caractère désigne tous les signes qui apparaissent à l’écran, espace compris.

Le sous-titrage d’un film se déroule en plusieurs étapes :

Le Repérage :

À partir de votre master fichier, nous encodons un fichier MPEG-1 TCI (Time-Code Image) ensuite notre technicien découpe le dialogue en sous-titres à l’aide d’un logiciel de sous-titrage. Il définit pour chaque sous-titre un point d’entrée (TC in) indiquant le début du sous-titre et un point de sortie (TC out) indiquant la fin du sous-titre. C’est la différence entre ces deux valeurs qui définit la durée du sous-titre et donc le nombre maximum de caractères à la disposition du traducteur-adaptateur.

Le repérage doit faciliter au maximum la lecture du spectateur et pour ce faire, il est établi en fonction des plans et de leurs rythmes.

 La Traduction (adaptation) :

Nous ne travaillons qu’avec des traducteurs professionnels qui traduisent toujours vers leur langue maternelle.

Aux problèmes communs à tout travail de traduction, viennent s’ajouter les contraintes techniques décrites plus haut qui obligent le traducteur à faire un travail d’adaptation du texte original. L’ensemble doit être fidèle à l’esprit et au sens du texte (niveaux de langue, subtilités de langage) tout en étant cohérent.

 La Validation :

Cette étape cruciale vous permet de visualiser, corriger et valider les traductions proposées par nos traducteurs-adaptateurs. Pour aider à la validation des sous-titrages, Média Solution met à votre disposition sa plate-forme « sous-titrage.net » qui vous permet de visualiser en ligne les traductions posées dans le repérage. Autre avantage, vous pouvez corriger les sous-titres tout en respectant la contrainte de lisibilité.

 La Simulation :

Une fois la traduction faite par nos traducteurs-adaptateurs et validée par vos soins grâce à notre plate-forme, un technicien visionne les sous-titres tels qu’ils apparaîtront sur l’écran. Le simulateur est le premier spectateur, son avis sur les sous-titres est déterminant pour la qualité du travail. Même si ce n’est pas nécessairement le cas, tout peut encore être modifié : ultimes corrections du texte, de la disposition typographique, du repérage (allonger un sous-titre qu’on n’a pas le temps de lire, le raccourcir s’il court sur une hésitation, le dédoubler) et la disposition du sous-titre à l’écran (décalage d’un sous-titre pour permettre de lire des informations apparaissant à l’écran) etc.

L’incrustation :

Cette ultime étape consiste à incruster les sous-titres sur le master. Elle est réalisée avec un logiciel de montage vidéo. Bien évidemment, nous encodons les vidéos selon le format désiré à l’issue de ce procédé.

Si vous désirez incruster les sous-titres vous-même, nous pouvons vous fournir un fichier spécifique.